Histoire

La Scoletta dell’Arte dei Tiraoro e Battioro était le siège de la Corporation des artisans et créateurs de fil d’or et feuille d’or.
Érigée juste à côté de la monumentale église de Sant‘ Eustache, connue sous le nom de San Stae, le bâtiment a été achevé, après bien des vicissitudes financières, vers la fin de 1711.
L’éxpérience des Corporations s’était répandue dans la ville de Venise et aussi en Europe, depuis le XIIème siècle et devait réglementer et protéger les activités des appartenants à la même catégorie professionnelle.
La Scoletta dell’Arte dei Tiraoro e Battioro, placée sous la protection de San Quirico, Sainte Justine et Sainte Lucie, a étée conçue pour célébrer les fonctions sacrées et contenir tous les outils qui étaient nécessaires pour le cours et l’enseignement de l’art même.
S’appuyant sur seulement 48 membres, la Guilde n’arrivait pas au niveau de celles plus puissantes et importantes à Venise, et en effet, les membres souvent payaient eux-mêmes pour couvrir les coûts de fonctionnement de la Schola.
Malgré les péripéties, les membres, démontraient l’importance obtenue dans la societé d’autrefois, en obtenant leur propre espace sacré dans l’église voisine de San Stae pour célébrer les fêtes de l’Art de Tiraoro et honorer les frères décédés. Cet espace sacré est encore à l’autel de St Oswald dans la nef de l’église de San Stae.
La Scoletta dell’Arte dei Tiraoro e Battioro a enfin achevé son histoire, après presque un siècle d’activité, à la veille de la chute de la République de Venise: elle a finalement fermé ses portes en 1798.
En 1807, avec les édits de Napoléon et l’introduction du registre foncier, le Scoletta est devenue propriété de l’Etat, puis de l’Eglise en 1878 et plus tard est devenue la propriété d’un célèbre antiquaire Vénitien qui a fait de la Scoletta son atelier et elle appartient toujours à ses héritiers.
history2